Le sextoy est-il un accessoire de bien-être ?


Les fabricants de sextoys (et, en ce moment, surtout les fabricantes) l’ont enfin compris : les femmes ne se masturbent pas seulement via la pénétration. Et les formes phalliques mega-volumineuses s’effacent, au profit de jouets centrés sur le clitoris-roi. Mais on revient de loin, car Freud considérait le plaisir clitoridien comme un sous-orgasme. Continuer de lire Le sextoy est-il un accessoire de bien-être ?

L’amour c’est 1+1=1 quand une femme désire son homme qui malgré la distance


Du civilisé au sauvage, il y a tout juste la distance qu’il y a de l’amour à la jalousie. On trouvera un jour des instruments pour mesurer ces infiniment petits. Dans l’amour d’un couple, trouver la distance juste est essentiel. Cela demande beaucoup de patience, de perspicacité et d’imagination, en un mot, d’esprit. Continuer de lire L’amour c’est 1+1=1 quand une femme désire son homme qui malgré la distance

Toute Femme qui le veut vraiment peut connaître un grand amour


Si, malgré le mal qu’on nous dit d’une femme, nous devons souvent bien penser d’elle, à plus forte raison devons-nous en croire du bien quand on ne nous en a pas dit de mal. Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons.  Continuer de lire Toute Femme qui le veut vraiment peut connaître un grand amour

C’est mon histoire : Nuit sexo torride à Brooklyn


Après un long voyage de Paris, Genève à New-York, en pensant à l’homme qui me plait que je suis prête à tout pour lui, depuis quelques semaines il passe sont temps à me snober, à m’en vouloir, pour un oui ou un non, enfin je veux dire pars la que mes amis mon prévenu que c’était pas l’homme idéal.. Continuer de lire C’est mon histoire : Nuit sexo torride à Brooklyn

Il est difficile de cacher longtemps un feu qui couve en secret


Il faut savoir quitter la table, lorsque l’amour est desservi, sans s’accrocher l’air pitoyable et partir sans faire de bruit. Il faut savoir cacher sa peine, sous le masque de tout les jours et retenir les cris de haine qui sont les derniers mots d’amour. Continuer de lire Il est difficile de cacher longtemps un feu qui couve en secret

Prudence, prudence, quand tu nous tiens, on peut bien dire : « Adieu amour ! ».


L’amour intense perdu, une blessure qui ne se refermera jamais comme le couché de soleil qui disparaît pour vous mettre dans les ténèbres, mais au petit matin le soleil brille, la vie scintille à nouveau et vous emmène dans la fraîcheur d’un autre amour. Continuer de lire Prudence, prudence, quand tu nous tiens, on peut bien dire : « Adieu amour ! ».